Bernard Réquichot

Bernard Réquichot (1929-1961) est l’auteur de La Moisson des fourmis buissonnières (Papiers choisis), des Reliquaires ou des Écritures illisibles. La monographie que lui consacre Jean-François Chevrier est une somme, érudite et engagée à la fois, qui met en regard les œuvres et les écrits de l’artiste. Elle ne cède pas à la pente si coutumière d’enfermer l’œuvre dans des « bocaux avec des étiquette dessus », comme disait le critique Georges Limbour… Ni bien sûr à celle de faire de l’artiste un génie solitaire.

L’historien d’art démontre que Réquichot, dont on mesure la puissance de la recherche, dans un laps de temps si bref, observe avec acuité la vie artistique de son temps. Il explore les contiguïtés et les écarts de son travail avec celui de ses contemporains. Il met à distance le contexte de réception de l’œuvre, du vivant et après la mort de l’artiste. Le propos est fermement articulé avec de très belles et nombreuses illustrations, fondées sur le catalogue raisonné de 1973.

Jean-François Chevrier, avec la collaboration d’Elia Pijollet, Bernard Réquichot, Zones sensibles, Paris, Flammarion, 2019, 271 pages. Ouvrage publié en partenariat avec la galerie Alain Margaron. Le livre contient un lexique des termes employés pour définir les techniques de Bernard Réquichot, une chronologie, une bibliographie et la table des œuvres reproduites.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.