Le projet de recherche

Le projet, interdisciplinaire et international, porte sur la « relation critique » (Jean Starobinski) en France : les arts visuels vus à travers les écrits (écrits de poètes, d’artistes, de critiques), dans la période 1944-1964 et dans le triangle France – États-Unis – Japon (voir sous-rubrique Programmes, méthodologie, équipe).

Deux périodes de recherches
2019-2023

Une des pistes apparues au cours de la première phase est la présence des artistes japonais en France (et aux États-Unis), dans la période concernée.

  • En France, l’enquête a démarré en 2018, grâce aux  archives de la Biennale de Paris, aux Archives de la critique d’art, à Rennes  (INHA-Collection Archives de la critique d’art, Rennes) (1959-1971) et à celles de  la Bibliothèque Kandinsky.
  • Un séjour de recherche au Japon en 2018 a permis de valider la période choisie, en la précisant : 1945 – 1970.

L’étude est centrée sur les arts visuels (peinture, calligraphie, dessin, gravure, sculpture, édition d’art) et s’intéresse essentiellement aux artistes japonais, restés au Japon ou non, mais en relation avec « l’Occident » (Europe – États-Unis).

Axes de recherche : études monographiques sur des artistes, enquêtes sur les galeries japonaises, françaises  et/ou américaines qui ont accueilli des artistes japonais, réception actuelle de ces artistes et de leurs œuvres (expositions, marché de l’art, publications, recherches universitaires), etc.

Un intérêt particulier sera porté aux artistes femmes dans la période concernée. Cette recherche doit être accessible au grand public.

Voir les résultats et les pistes de recherche  qui seront progressivement indiqués à la rubrique « Tokyo-Paris, 1945-1970 ».

Le cercle de l’équipe réunie en 2017 est plus resserré : la recherche  de F. Nicol se fait en coopération avec un groupe de chercheurs japonais et français (littérature, histoire de l’art, sociologie de l’art). Les chercheurs qui souhaitent contribuer à cette recherche sont chaleureusement invités à  nous contacter via la rubrique  Contacts!

2017-février 2019

Paris et New-York, 1944-1964. Enquête sur les enjeux et les déclinaisons de l’art abstrait, à travers 4 séminaires, 1 colloque et les échanges permanents entre les membres de l’équipe.

Soutenu  sur les plans scientifique et financier par l’équipe du CELLAM (Centre d’études des langues et littératures anciennes et modernes,  EA 3206, de l’université de Rennes 2,  le projet  a été labellisé par la Maison des sciences de l’homme de Bretagne.

Il s’est appuyé sur les ressources documentaires des Archives de la critique d’art-INHA  et n’a pu être mené sans le soutien de chercheurs et d’étudiants en histoire de l’Art de  Rennes 2 ( Histoire et critique des arts. EA 1279).

Il a reçu le soutien financier de l’Institut des  Amériques ainsi que le soutien scientifique de la Maison des sciences de l’homme Ange-Guépin, à Nantes et de l’Alliance Athena.

Voir le contenu des séminaires à la sous rubrique « 2017-2019, l’art abstrait, dominante » et à la rubrique « ACTES, 2017-2019 « .

                                                                                                               

Les arts visuels à travers les écrits

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search